à lire

Le Gyptis – Lieu de TOUS les cinémas mais pas que

Le Gyptis – Lieu de TOUS les cinémas mais pas que

Le Gyptis – Lieu de TOUS les cinémas
Le Gyptis est un cinéma et plus largement un lieu de découverte et de pratique de l’image et de ses développements vers l’art numérique. Le Gyptis est aussi une base avancée de la Friche la Belle de Mai au coeur de son quartier, une passerelle qui guidera les habitants vers la diversité de ses propositions.
Ce cinéma est aussi le reflet de la vitalité et de la richesse des opérateurs cinéma du territoire avec lesquels il va régulièrement collaborer, une salle de cinéma pilote sur la reconquête de l'espace et du temps - notamment par son affranchissement des contraintes liées aux sorties nationales et à la notion d'exclusivité -, accordés aux oeuvres représentant la diversité de l'offre, une salle novatrice sur le créneau peu occupé par l'exploitation Art et Essai, avec la volonté de mettre en regard les oeuvres à travers des cycles et des événements trans-disciplinaires, en même temps qu'un lieu de rencontre de tous les
cinémas.
Il dirige son action particulièrement vers le jeune public avec 1/3 de ses séances qui lui est destiné et vers le public de moins de 20 ans avec une tarification spéciale à son attention.
Sa programmation s’appuie sur des événements (conférences, rencontres, petites formes scéniques, avant-premières, projections exclusives, mini-rétrospectives) construits avec des partenaires locaux mais aussi nationaux ou internationaux.
Elle est présentée par séquences/cycles de 3 quinzaines thématiques, avec des séances fléchées pour des rendez-vous récurrents : jeune public le mercredi, samedi, et dimanche matin et après-midi, séance familiale le dimanche en fin d'après-midi, répertoire le mardi soir.

 

Le Gyptis - Un cinéma mais pas que

Le Gyptis peut aussi occasionnellement accueillir des spectacles de théâtre, musique ou danse en lien avec la programmation cinématographique.
Par ailleurs, les arts numériques répondant à plusieurs enjeux dans le positionnement d'une salle de cinéma aujourd'hui sont mis en avant. La capacité que cette salle classique a à intégrer cette enjeu est déterminante sur la force de sa proposition.

 

De la même manière qu'avec le spectacle vivant et particulièrement la musique contemporaine, les arts numériques sont la possibilité de croiser des strates de publics communes et divergentes.
Communes car reposant sur un même socle culturel, et un même positionnement citoyen dans la façon d'appréhender la culture comme un élément déterminant et constitutif de notre société. Divergentes car bien malheureusement ce public est celui qui a délaissé le cinéma pour aller chercher, sur d'autres supports, dans d'autres rapports à l'image, ce qui le nourrit. Or, le public Art et Essai étant vieillissant, il faut, à l'occasion des rencontres entre les disciplines, essayer de lui retrouver une jeunesse.

 

Par ailleurs, les art numériques se prêtent tout particulièrement à une piste de travail qui sera explorée sur le rapport entre le web et la salle.
Le web, avec le streaming et la vad, est souvent décrit, comme avant la tv, la vhs et ensuite le dvd/blu ray, comme l'ennemi du cinéma. En effet il nous semble qu'il est un outil totalement inapproprié à la diffusion du cinéma, le web se consultant sur des tablettes de plus en plus petites et transportables et non pas sur des écrans de plus en plus gros et domestiques.
Il apparaît cependant évident que devant le marasme et l'absence de proposition dynamique des salles depuis 15 ans, la cinéphilie jeune, celle qui renouvellera le public, s'est rabattue sur cet outil pour y trouver ce qui lui manquait dans la vrai vie et se constituer une culture, une communauté.

 

Si le web n'est pas à notre sens l'endroit naturel du cinéma pour sa diffusion, il se prête beaucoup plus aux formes souvent plus courtes de l'art numérique. Avec le soutien du travail sur les réseaux communautaires, un dialogue est donc créé et développé entre les deux supports, l'ordinateur-tablette-smartphone et l'écran du cinéma afin de réunir les publics.
Cela passera par l'organisation d'événements (avant-premières, projections exclusives) en simultané sur les deux supports, en streaming horodaté d'un côté, en projection de l'autre, ou par la diffusion web de performance live donnée sur la scène du Gyptis.
Toujours avec le soucis que la vision en commun soit réaccomplie et que le cinéma, la salle comme le média, soit l'objet et l'endroit de ces rencontres.

 

Des manifestations (Instants vidéo, Risc...) et des structures (Zinc, Digital Borax...) sont approchées pour développer et nourrir cette idée avec le Gyptis, tandis que de la même manière que pour les autres manifestations, sont ouvertes des fenêtres ou cartes blanches en parallèle des festivals et manifestations existantes sur ce champ.
Cinéma, image, arts numérique, spectacles, ateliers, le Gyptis est ainsi un lieu fidèle à l'esprit de la Friche, mais au coeur du quartier, afin de continuer de porter la création et l’innovation vers chacun.

Info